rapport annuel

2016

Garder
le cap sur
notre monde

Message de la direction

Considérant un contexte économique difficile qui s’est poursuivi tout au long de l’année 2016, nous devons, d’entrée de jeu, être des plus reconnaissants pour le labeur accompli ainsi que les efforts livrés de la part de tous les membres de l’équipage du Port de Sept-Îles pour une période exigeante qui s’est étendue sur une deuxième année consécutive. Nous pouvons le déclarer : nous avons réussi à « garder le cap » dans ces eaux agitées en préservant nos ressources matérielles, financières et humaines.

En effet, avec l’arrêt depuis 2014 des activités portuaires du secteur Pointe-Noire, qui représentaient près de 9 millions de tonnes annuellement, c’est plus de 40 % du chiffre d’affaires annuel du Port qui est depuis affecté. Nos actions de prudence et de rigueur déployées dès 2015 ont conséquemment dû être poursuivies au cours de l’année 2016. Merci à nos partenaires d’affaires et aux organismes communautaires qui ont su nous démontrer leur collaboration et compréhension afin d’explorer de nouvelles façons de faire et d’assurer notre développement malgré les temps plus difficiles.

Assurément, l’acquisition par le Port de plus de 400 hectares de terrain sur la Pointe-Noire et la conclusion d’ententes à long terme entre le Port et le gouvernement du Québec, nouveau propriétaire des actifs terrestres de Mines Wabush, constituent en cette année 2016 des faits marquants qui forgeront dorénavant le futur du Port avec toutes les perspectives envisagées s’inspirant du modèle multi-usager développé par le Port de Sept-Îles.

Fort de sa mission et de sa vision s’appuyant sur des bases solides de respect, de confiance et de partenariat avec sa communauté d’affaires et son milieu, le Port tient à souligner que la force de ces liens a largement contribué à amoindrir « la traversée » de 2016, et sera toujours pour l’avenir, l’assurance de veiller à livrer le meilleur à notre monde !

Le port en un coup d’oeil

437

info-1

22 942 401

info-3

4

info-2

2 401

info-4
info-5

Photo : Sabina Filion

portsi-2017-15

MISSION

Le Port de Sept-Îles, profitant des avantages naturels de la baie de Sept Îles, a pour mission de demeurer un agent important de développement en fournissant des installations adéquates et en offrant des services efficaces, dans un cadre de partenariat et de développement durable.

VALEURS

La performance du Port de Sept-Îles repose sur le partenariat, l’engagement, l’orientation client, le professionnalisme et l’expertise. La motivation de l’équipe 7 étoiles est basée sur la fierté, l’audace, la solidarité et le dépassement de soi. Ces valeurs définissent qui nous sommes, ce qui nous tient à cœur et ce qui nous inspire.

COMMUNICATIONS

Tel que prévu, nous avons mis le cap sur les médias sociaux et nous apprécions grandement les opportunités que ces nouveaux outils nous offrent d’échanger plus directement avec notre communauté et nos partenaires. Les chroniques dans l’hebdomadaire local nous permettent aussi de partager des thèmes stratégiques et d’actualité afin de faire découvrir qui nous sommes, surtout ce que nous envisageons comme projets d’intérêt commun. Nous désirons démontrer notre ferme volonté de poursuivre dans l’enrichissement de nos relations de proximité dans les médias sociaux ainsi qu’au sein de différents organismes ou milieux d’échanges.

Notre port

PORTRAIT DES ACTIVITÉS PORTUAIRES

Les volumes de marchandises manutentionnées dans le port de Sept-Îles en 2016 ont connu une légère augmentation de 1 % avec 23 millions de tonnes versus 22,7 millions de tonnes en 2015. La compagnie minière IOC Rio Tinto a augmenté ses expéditions en 2016 avec 18,6 millions de tonnes versus 17,8 millions de tonnes l’année précédente. Tata Steel Minerals Canada a, pour sa part, réalisé des expéditions totalisant 1,6 million de tonnes en 2016 comparativement à 2,3 millions en 2015.

tableau-1
tableau-2

Photo : PSi

dossier-pointe-noire_2016-LARGE

NOUVEAU PARTENARIAT À LA POINTE-NOIRE

Le 7 décembre 2016 | Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles à gauche et Pierre Bolduc, directeur général de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire à droite | Signature d’ententes à long terme

Le gouvernement du Québec, avec la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN), en acquérant les actifs terrestres de Mines Wabush visés par la procédure de mise en vente sous la loi C-36, devient un nouvel usager et partenaire pour le Port. Conséquemment, le Port et la SFPPN procédaient en décembre dernier à la signature d’ententes commerciales à long terme stratégiques et importantes pour assurer le plein potentiel du développement futur de la Pointe-Noire.

Photo : PSI

portsi-2017-13

RÉALISATIONS

L’année 2016 ne pouvait mieux débuter avec l’approbation par la Cour supérieure du Québec le 1er février de la transaction du Port de Sept-Îles pour l’acquisition d’une partie des terrains de la minière Wabush dans le cadre des procédures de la compagnie en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers (C-36). L’acquisition de ce vaste territoire de 407 hectares permettait d’accroître l’espace pour son développement à proximité de ses trois infrastructures portuaires, soit le quai de Pointe-Noire, le quai de la Relance et le nouveau quai multi-usager.

Les choses s’améliorent avec les annonces du gouvernement du Québec, au printemps et à l’été, visant des partenariats financiers pour favoriser la reprise des activités du lac Bloom de même que le démarrage du projet DSO de Tata Steel Minerals Canada à Schefferville. Des investissements de près de 200 millions permettant d’appuyer l’industrie du fer aux prises avec de nombreux enjeux reliés au cycle baissier du fer.

La Ville de Sept-Îles et le Port de Sept-Îles confirmaient en juin la poursuite des travaux de l’Observatoire de veille environnementale de la baie de Sept-Îles grâce à l’élargissement du partenariat financier pour réaliser la phase III impliquant dorénavant la Société du Plan Nord ainsi que la grande industrie de Sept-Îles.

Photo : PSI

portsi-2017-14

Autre fait marquant de l’année fut le redémarrage des expéditions du quai de Pointe-Noire à l’automne avec le chargement de trois navires de minerai de fer, dont deux pour la SFPPN et un pour Tata Steel Minerals Canada. Ces expéditions de 238 728 tonnes ont marqué le début d’une nouvelle ère pour Pointe-Noire avec un nouvel opérateur des installations et partenaire du Port de Sept-Îles qui souhaite appliquer le concept multi-usager du Port à l’ensemble de ses installations.

Au niveau du quai des croisières, quatre navires ont été accueillis au cours d’une saison 2016 ponctuée d’une hausse importante du taux de débarquement et marquée par la visite simultanée de deux navires, soit le Crystal Serenity et le Silver Whisper. Cette étape constitue un jalon important dans l’histoire de Destination Sept-Îles Nakauinanu qui, pour la première fois, opérait deux sites en vue d’accueillir les quelque 2 500 passagers et membres d’équipage qui ont pu découvrir tout ce que Sept-Îles a à offrir; un succès incontestable que ce défi logistique qui envoie encore une fois un message fort à l’industrie et ouvre la voie à de nouvelles perspectives d’affaires pour le futur de l’escale.

Photo : Pascal Poirier

Notre monde

ENVIRONNEMENT

Les travaux de l’Observatoire de veille environnementale de la baie de Sept-Îles se poursuivent grâce à un partenariat financier impliquant le Port de Sept-Îles, la Ville de Sept-Îles, la Société du Plan Nord ainsi que la grande industrie. Le Port réitère l’importance de cette initiative, lancée en 2013, permettant des travaux de recherche de l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) afin de préserver ce riche et précieux écosystème pour nos générations futures.

Photos 1 & 2: Sébastien Miousse
Photo 4 : Michel Frigon

ACTIONS COMMUNAUTÉ

  • Une belle récolte de 52 575 $ pour la 7e édition du 5 à Huîtres maritime !
  • Marathon MAMU – Participation des membres du personnel en soutien à l’organisation et aux participants.
  • Participation à l’activité-carrière « L’heure-juste » du Cégep de Sept-Îles … semer une graine positive dans la réflexion de choix de carrière de nos jeunes concitoyens.
  • Dans le cadre de la Journée maritime québécoise, le 25 octobre, 450 élèves des écoles de la Commission scolaire du Fer ont reçu en cadeau le coffret DVD « Les matelots » de Tante Caroline pour les remercier d’avoir participé au tournage des 26 épisodes visant à faire découvrir les richesses du fleuve St-Laurent et les activités maritimes de notre région.
  • 2 septembre … le Port jette les voiles pour le lancement des pages Facebook et LinkedIn.
  • Participation à l’événement « Savoir Affaires » organisé par Développement économique Sept-Îles.
  • Collaboration à la commémoration du 115e anniversaire du naufrage du Saint-Olaf.

Photo : PSI

FIERTÉ

Le port d’attache du Hermel a reçu plus de 6 255 visiteurs durant la période estivale et dans le cadre des escales des navires de croisière. Nous en sommes particulièrement fiers, aussi du fait du partenariat et des synergies avec Tourisme Sept-Îles qui assure une précieuse présence pour la mise en valeur de ce fameux artefact et des expositions qui l’entourent (en 2016 – Évolution 1812-1912). Le port d’attache du Hermel est devenu un symbole d’échanges, un lieu de partage, entretenant la passion de Mylène Paquet et de Hermel Lavoie, mais surtout le souvenir de leur accomplissement respectif et commun, des modèles de persévérance et de résilience, à l’image des Nord-Côtiers.

Photo : Andrée Ruest

portsi-2017-11

RÉSULTATS FINANCIERS

Le redémarrage des activités portuaires à Pointe-Noire a principalement contribué à l’augmentation de 11 % du chiffre d’affaires pour s’établir à 8 210 k$ en 2016.

Le Port a dû reporter certaines réparations et poursuivre ses efforts de rationalisation afin de diminuer ses frais d’opération et d’administration de 495 k$ comparativement à 2015. Les charges financières apparaissant aux résultats ont considérablement augmenté en raison des intérêts sur la dette du quai multi-usager qui ont été portés en totalité à la dépense en 2016. Toutefois, la résiliation du contrat d’un partenaire du quai multi-usager placé sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers a engendré la réalisation partielle d’une garantie amenant ainsi un revenu non planifié de 617 k$.

De ce fait, un résultat net favorable de 797 k$ a été généré comme résultat d’opération en 2016.

Le résultat global fait état, après la reclassification comptable d’un montant important de 6,4 M$ reçu d’un usager comme paiement d’entrée pour la construction du quai multi-usager ainsi que d’autres éléments sans effet sur la trésorerie comme la variation de la juste valeur marchande des swaps de taux d’intérêt, d’un montant de 8 215 k$.

La presque totalité des dépenses en immobilisations du Port a concerné l’achat de 400 hectares de terrains à la Pointe-Noire pour 1,3 M$.

tableau-8
tableau-7

ON GARDE LE CAP
SUR NOTRE MONDE

Le Port de Sept-Îles tient à conserver la place enviable qu’il occupe sur le plan international grâce à l’avant-garde et à la qualité de ses installations portuaires de classe mondiale.

Le Port de Sept-Îles se positionne comme un partenaire actif et inspirant, un citoyen exemplaire qui soutient les actions communes et les relations durables. C’est ainsi qu’il agit pour garder le cap sur notre monde afin d’assurer à tous un avenir prospère.

INFRASTRUCTURES

De nouvelles annonces et de nouvelles opportunités nous confortent sur notre offre de service et sur la capacité d’accueil de nos installations. Notre baie est toute grande ouverte au plus grand nombre de navires. Nous poursuivons notre soutien au développement du dossier des croisières avec le projet de pavillon d’accueil, plus particulièrement.

ENVIRONNEMENT

La signature des ententes avec la SFPPN et le redressement du prix du fer au cours des dernières semaines de 2016 nous permettent d’envisager une prochaine année sous l’angle de perspectives nettement plus positives et stimulantes. Dans ce nouveau contexte plus favorable, le Port entend collaborer étroitement avec ses partenaires Développement économique Sept-Îles, la Chambre de commerce et la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN), pour appuyer toute future démarche de diversification économique dont la région a bien besoin.

COMMUNAUTÉ

Malgré la situation, et au-delà de nos attentes, nous avons développé une nouvelle formule de partenariat et d’échanges avec les organismes du milieu. Nous consoliderons donc ce rôle de liaison et de facilitateur. Il nous importe aussi d’être disponible pour contribuer à la réalisation ou à la mise en évidence d’activités ou de projets qui sont réalisés pour le bénéfice de toute la communauté.